Cadre théorique

 

Tout d'abord, en ce qui concerne la partie psychologique, plusieurs orientations se sont imposées dans le champ de ma pratique. Je tends à favoriser une approche intégrative et éclectique mais il me paraît, néanmoins, important de situer les fondements de mes interventions. Ces choix méthodologiques m'ont accompagné depuis de nombreuses années tout en enrichissant mes pensées et mes actions, éclairant mon parcours tant personnel que professionnel.


La psychologie analytique est mon cadre de référence principal. Elle me semble former un tout cohérent et suffisant, riche et complexe, toujours en mouvement. Carl Gustav Jung dans son cheminement et son enseignement, indissociables, avait le don de faire la synthèse dynamique de toutes les facettes de notre être. Rien n'était mis de côté au profit d'une théorie. A l'opposé, la théorie servait le vivant en se créant à partir de lui. Sa démarche était holistique, l'humain étant considéré dans sa globalité et bien plus que la somme de ses parties, contrairement à la médecine occidentale qui tend à nous morceler et à nous réduire, aggravant le malaise. Ce courant me paraît tellement complet que ses apports englobent, à mon sens, d'autres réalités que je vais développer ici afin de mettre en avant certains points capitaux de l'accompagnement proposé.

Toute prise en charge s'appuie donc sur l'analyse des profondeurs et des messages de l'inconscient mais ce n'est pas tout. Elle part de la personne, là où elle se trouve, et rejoint l'approche centrée sur le client de Carl Rogers. Ma position s'inscrit aussi, et de façon évidente et naturelle, dans la lignée de la psychologie humaniste. Je me focalise sur les ressources internes de chaque personne et je veille à entretenir une relation privilégiée et empathique où écoute et présence occupent une place capitale. Laisser l'espace à l'Humain et pleinement le rencontrer, inconditionnellement et positivement, est une chose qui peut sembler aller de soi et pourtant, ce n'est pas si simple dans la vie de tous les jours.

Concrètement, j'utilise régulièrement  les thérapies cognitivo-comportementales et émotionnelles (TCC classique, ACT) car celles-ci sont recommandées et efficaces en ce qui concerne les pathologies suivantes: dépression, troubles anxieux, troubles du comportement alimentaire et addictifs. Elles sont aussi d'une grande utilité dans toutes les thématiques relatives à la gestion du stress, ce qui revient presqu'à parler d' "éducation au quotidien" car "le stress, c'est la vie". Elles sont facilement abordables, rendent au patient une certaine autonomie et des responsabilités en l'informant abondamment, se focalisent sur l'ici et maintenant (et en ce sens, elles représentent un bon complément à la théorie psychanalytique). 

Tous ces mouvements rejoignent, à un moment donné (certains en partent), la philosophie Bouddhiste et la sagesse orientale: Jung et le mandala (et bien-sûr tout l'aspect anthropologique de son œuvre) ; Rogers qui a été transformé par un voyage en Asie et qui s'est profondément inspiré de son vécu pour approfondir les concepts naissants ; Les thérapies comportementales (3ème vague) qui travaillent la pleine conscience dont l'acceptation de toutes nos expériences et la prise de distance avec les pensées. De par mon parcours, j'ai été amenée à éprouver, à vivre et maintenant à partager ces "notions", entre réflexions et intuitions, qui nous font défaut dans la société d'aujourd'hui, sortes de repères symboliques complétement occultés qui entrainent le malaise collectif que nous sommes tous à même de percevoir. Jack Kornfield, quant à lui, parle de "psychologie Bouddhiste", créant un pont entre la psychologie Occidentale et la méditation Bouddhiste.

Concernant la partie art-thérapeutique, vous trouverez des détails sur ma pratique dans les différentes rubriques (axes de travail et outils). Je pourrais définir l'art-thérapie comme une psychothérapie à support artistique. Un large éventail de médiums peut servir en fonction des situations rencontrées. L’art-thérapie offre un accompagnement par l’art qui permet à la personne de dynamiser son élan vital, se revaloriser, exprimer un mal-être difficile à verbaliser, le mettre en forme, faire des liens avec son vécu dans une perspective d’évolution. 

 

Elle convient particulièrement bien à des personnes qui ont des difficultés à exprimer verbalement leur souffrance mais pas seulement car elle donne accès à un langage complémentaire, plus en lien avec celui de notre inconscient. Les principes de l'art-thérapie se concentrent, notamment, sur l'espace de jeu qui permet au patient d'éprouver du plaisir tout en réinventant sa vie. Ce n'est pas le résultat qui compte mais bien le processus, ce qui se passe pendant l'acte créatif. Tout le travail en séance consiste à chercher, proposer, vivre les expériences idéales propres à chacun, celles qui permettront de dépasser un état, favorisant ainsi une maturation psychique.

 

Vous trouverez les informations de base sur le cadre que je vous propose dans la rubrique consultations. 

  • b-facebook
  • LinkedIn Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now